On vous parlé vendredi dernier de la possibilité d'accéder dans les lieux ouvert au public avec nos chiens d'assistance.  Plus largement il y a dans tout cela les lieux de soins qui nous sont souvent fermés car on nous ramène cela à une notion  d'hygiène  or dans le guide (Édité par deux ministère) dont nous vous avons déjà parlé les choses sont très clair.

Aujourd'hui nous vous proposons le témoignage d'Eve qui nous raconte son expérience entre ambulance et accueil à l'hôpital avec son super compagnon :

"Je suis bénéficiaire d'Ifee depuis Avril 2016. Ifee est mon chien d'assistance , il m'aide au quotidien a réaliser des gestes que j'ai du mal a faire seule et il m'est aussi indispensable que mon fauteuil ou mes médicaments. Samedi dernier je ne me sentais pas bien et j'ai du appeler le 15 pour être prise en charge. J'avais peur que les ambulanciers refusent de prendre mon chien d'assistance. J'ai discuté avec les ambulancier pour leur expliquer le rôle qu'avait Ifee auprès de moi, je leur ai parlé de la loi, j'ai dit qu'un chien était plus propre que le dessous des chaussures ou que les roues de mon fauteuil. De plus, entre chaque patient les ambulances sont nettoyées. Au cas où j'avais pris sur moi la brochure du ministère sur les chiens guides d'aveugle ou chien d'assistance et la carte d'identité d'Ifee où la loi figure également.

Pendant le trajet nous avons parlé d'Ifee avec les ambulanciers ce qui m'a évité une attaque de panique. A l'arrivée à l'hopital ils ont prévenu que j’étais accompagnée de mon chien, et nous avons été reçu normalement. Beaucoup de soignants se sont intéressés a Ifee et sont venu me poser de questions. Étant un chien d'assistance, Ifee est propre, ne détruit, n'aboie pas de façon intempestive, et sais se faire discret. Les bénéficiaires sont diplomés à la conduite d'un chien d'assistance et sont donc formés à le gérer dans toutes les situations. Par exemple un des médecins venus m'ausculter n'était pas très à l'aise à cause de la présence de mon chien, je lui ai donc demandé de se coucher dans un coin de la pièce et de ne pas bouger en attendant la fin de l'examen.

Le refus de chiens d'assistance est quelque chose qui arrive beaucoup trop fréquemment, et je tiens a remercier le personnel de l'hôpital et les ambulancier de leur acceuil. Etre accompagné de son chien d'assistance est un droit et une nécessité pour nous bénéficiaires.

IMG_0137

Eve et Ifee"